journal-d-un-vampire-en-pyjama-9782226321824_0

Me faire sauver la vie est l'aventure la plus extraordinaire que j'aie jamais vécue

Fan de Mathias Malzieu depuis presque le début (je me suis rattrapée depuis), je me suis donc précipitée sur ce livre, après l'avoir entendu à La Grande Librairie.

Disons que l'avantage que nous avons en tant que lecteur est de savoir que l'aventure se termine bien, alors que l'auteur, au fur et à mesure de l'avancée, s'accroche à son espoir.

L'athmosphère de l'hôpital est exactement reproduite, les sensations, l'isolement, la douleur, le corps déformé par la cortisone, la perte des cheveux, les vomissements. Donc assez dur à lire ... et puis le monde de Mathias Malzieu toujours là, son skate board, sa chérie et Dame Oclès, personnage inquiétant qui l'attend dans son lit avec son épée.

Des hauts, des bas, la greffe de sang du cordon, qui contient des cellules permettant la création de moëlle osseuse car il n'y a pas de donneur compatible pour lui. Et puis la sortie - là sérieusement, je me suis dit qu'ils le faisaient sortir pour qu'il ne meurt pas à l'hôpital, ça m'a traversé l'esprit.

Un beau livre, un témoignage de la maladie et de la poésie.

Un extrait p 151 - Le calendrier de l'après - 14 juillet 2014

"Je me prépare comme Rocky Balboa dans les bois, mais chez moi. Avec mon ukulélé dans mon siège-oeuf. L'été se faufile dans la fausse douceur de mini-vacances à marcher sur l'eau entre amis avec un paddle. Mais l'orage gronde à l'horizon. Dame Oclès me surveille de près. Cette fois, je vais vraiment devoir l'affronter. Le corps totalement irradié, la moelle osseuse détruite par la chimiothérapie et une nouvelle dose de sérum antilymphocytaire plus tard, je n'échapperai pas au duel. Et c'est quand je serai le plus affaibli que Dame Oclès m'attaquera. Je vais devoir puiser des forces au fin fond de mes os. Résister. Je n'ai plus d'autre choix désormais que devenir un véritable Jedi. Il me reste quelques semaines pour terminer ma formation. Face à Dame Oclès, la tentation de passer du mauvais côté de la Force sera terriblement séduisante."

"Puis un lit à roulettes est entré dans le service. Le monsieur qui était allongé paraissait si vieux qu'on aurait dit un fossile en pyjama. Un tube à oxygène enfoncé dans les narines et des perfusions partout. Un carrousel en plastique rempli de liquides se balançait en haut de son lit. Les infirmières lui ont dit bonjour comme s'il était en parfait état, et lui a répondu d'un petit geste de la main.

Ensuite, tu sors de l'hôpital et tu reçois des coups de fil de gens qui se plaignent qu'ils sont fatigués et d'un coup tu deviens fatigué de les entendre parler. Puis tu te retrouves dans un taxi qui gueule contre les Vélib, les jeunes et la longueur des feux rouges dans la même phrase. Alors, je suis bien content de retourner dans mon oeuf."

Bref, le don de moëlle osseuse c'est important, même s'ils n'ont pas voulu la mienne ... n'est-ce pas Sandy ?