SDC12108pm

J’ai découvert que je pouvais rester 12h d’affiler en présence d’une personne sans avoir envie de hurler ou de partir en courant. J’ai découvert que comme J*, Fauve arrivait à exprimer ce que je n’arrivais pas à exprimer (modes différents mélancolie et renoncement / rébellion). J’ai découvert que je pouvais blesser quelqu’un en parlant de moi et ma tristesse est infinie, un peu comme un deuil, je n’ose plus rien dire. J’ai découvert ce qu’est un Escape Game

J’ai mangé des nems, une noix japonaise, un carpaccio d’ananas, de la tapenade, du safran, de la glace, j’ai fait une dégustation de vin (en plus de ceux que je fais déguster)

J’ai lu les années (Annie Ernaux), Frictions (Philippe Djian), Chagrin d’école (Daniel Pennac),

J’ai vu A voix hautes

J’ai écouté Devendra Banhart, Fauve, Sylvain Tesson (les émissions de radio, ça compte), MobKiss et Feeling Good

J’ai transformé mes rêves en réalité j’ai été opérée et j’ai rencontré ce garçon qui me plaisait tant au mois de juin, j’ai peint ce meuble

J’ai pensé à retourner voir ce garçon qui a continué à me plaire au mois de juillet

J’ai parlé de ma phobie sociale (non c’est faux, j’en ai parlé, oui, mais je n’ai pas été entendue – arrêter ça !), de cette tristesse dont il faut que je me distraie, j’ai aussi ressenti au lieu de parler

J’ai rencontré une équipe de développeurs de code informatique, Alain Laboile et ses enfants

J’ai ri en retrouvant ma fille qui sortait toute endormie du bus qui la ramenait de la colo et en voyant la photo de mon autre fille avec ce petit maillot jaune 2 pièces que quelqu’un lui a prêté

J’ai profité de 15 jours d’isolement familial pour faire un tas de trucs qui remplissent ma vie, mais surtout de la peinture de meuble et du rangement par le vide (encore, oui …), et pour mettre à jour quelques papiers d’identité

J’ai aimé rester silencieuse, au bord de la rivière et parler sans filtre