Terminer janvier en musique, ça me plaît bien.

Je vous présente ma playlist Spotify 2016. Ce sont des morceaux de musique qui ont accompagné émotionnellement My really Wild Life au fur et à mesure que je la découvrais. Tout commence en mars 2016. Avant cette date et depuis plusieurs années, j'avais renoncé à la musique parce que je ne pouvais en jouir comme je le souhaitais. Les rares moments de silence total étaient appréciés et j'avais bien trop peur de les troubler, même par mes propres paroles.

Le tri a permis de faire ressortir des CD qui n'étaient plus écoutés. Et l'achat d'une platine vinyle de faire des découvertes extravagantes.

Ok, j'ai tendance à tourner toujours autour de la même chose, oui je fonctionne souvent par obsession et j'ai besoin de presser l'éponge avant de passer à la suivante.

playlist2016

 

Elle dit soleil, elle dit, William Sheller

Paroles

Cette chanson est arrivée en haut de la liste suite à une erreur de manip’. Comme je suis moi-même une erreur de la nature et qu’elle me correspond bien, finalement, elle est placée au meilleur endroit.

Ecouter la pluie n’est plus une perte de temps depuis que j’ai enlevé ce carcan qui m’allait mal mais ne me mettait pas à l’abri.

How I Feel, Theo Parrish

De la musique de défoncé, comme toi. Ok, légèrement défoncé mais on dirait bien que tu as sniffé tes rayures. Etre accueillie à chaque fois par cette musique, c’était très chouette.

Océan, Jean-Louis Aubert

Paroles

Cet océan de pensées dans lequel je croyais que je me noyais alors qu’il constitue ma personne même, ça y est je crois que je sais nager, un peu. Mais en mars, cet océan de maux n’arrivait pas à franchir mes lèvres. Maintenant je sais que je m’efforçais de les dire dans une langue qui n’était pas la mienne.

A bouche que veux-tu, Brigitte

Paroles

J’ai pas envie de résister c’est clair, mais pourquoi les hommes sont-ils si limités (oui, limités à perte de vue, comme je l’ai déjà formulé – j’aime beaucoup mais quel ennui)

Instant Crush, Daft Punk

Paroles

A little time with you is all that I get
That's all we need because it's all we can take

Le temps c’est de l’amour

Makeba, Jain

Paroles

Rien à voir avec l’Afrique ni Miriam Makeba pour moi, cette chanson fait partie d’une grande découverte de l’été, un album qui a tourné en boucle dans la voiture pendant deux mois. Un rythme chaud comme l’été.

Simplement, William Sheller

Paroles

Prendre le temps, apparemment c’est un gros effort qui est demandé au XXIème siècle. Tout va très vite, c’est clair autant dans les relations avec les gens que dans toutes ces choses qui nous occupent. Débrancher c’est pas simple, j’essaie de m’y atteler.

Vivant poème, Jean-Louis Aubert

Paroles

Parce que la vie est un long je t’aime que j’écris moi-même. Avec des larmes et du sang, certes.

I Am Your Singer, Wings

Paroles

L’amour à l’état pur dans cette chanson. Se compléter harmonieusement sans toutefois faire disparaître l’identité de chacun et aussi cette nécessité d’admirer d’un œil toujours neuf et renouvelé cette personne qui fait vibrer son cœur par sa façon d’être, ses cicatrices, ses craintes et ses espoirs.

Dear Friend, Wings

Paroles

Lorsque j’écoute cette chanson, j’ai l’impression d’être au bord d’une falaise et d’appeler pour qu’on m’empêche de sauter.

Au-delà de la mélancolie, je ne sais pas comment exprimer ce sentiment morbide.

Time To Hide, Wings

Paroles

Partir en courant pour se cacher, voilà l’issue qui reste la plus raisonnable dans toute situation. Bon, ok, le bassiste. C’est pour le bassiste uniquement que cette chanson se trouve ici.

Will I love you tomorrow? - Yes, I will, my love

Mobylette, Mobkiss

Paroles

Mon cul brûle en enfer ... moi aussi je suis chouette !

Découverte toulousaine, dans une salle improbable, à un moment improbable, une performance improbable. Bref, c’est toujours dans ma tête.

The Chicken, Jaco Pastorius

Une relique de mes années d’études supérieures (la dernière d’ailleurs), retrouvée dans la poussière. Un sentiment de bien-être est rattaché à la musique que j’écoutais ces années-là, je m’y replonge avec gourmandise.

Chanson d’été, Dionysos

Paroles

Quand je pense qu’on nous a fait réciter ce poème de Verlaine de façon fadasse et sans rien expliquer du contenu. Etre au bord des larmes en l’écoutant et la réécoutant, en le voyant sur scène chanter sa propre mort annoncée et le miracle inattendu de la science. Belle rencontre avec mon cœur libre.

Some Needs, Rover

Paroles

Découverte d’une première partie de concert que j’ai plus apprécié enregistré que live. Un petit slow qui change de ce que j’apprécie généralement en musique.

Sonate Au Clair De Lune, Beethoven

Je me suis cassée les dents en voulant réapprendre ce morceau que je jouais les yeux fermés il y a une dizaine d’années. J’ai voulu m’en ré imprégner, ça marche. Bon, je ne peux pas lire, écrire, apprendre le piano. Ca attendra.

Good Day Sunshine, The Beatles

Paroles

Voilà encore une chanson qui me correspond tellement bien. Un vrai plaisir de chanter faux avec eux 4, jour après jour depuis tellement longtemps.

Wild Life, Wings

Paroles

My Really Wild Life vient d’ici. Une mélancolie, un cri qui sort pour s’en arracher, un travail quotidien pour donner du sens et être libre.

Tes Yeux Dans Ce Bar, Babet

Parce que tes yeux dans ce bar sont les seules lumières que j’ai envie de boire, c’est aussi simple que ça. Une voix comme un oiseau qui chante. Un présence.

Darjeeling, William Sheller

Paroles

Des oiseaux de feu qui scintillent comme de l’or en brindille dans mes yeux qui brillent.

Je ne sais pas ce que Darjeeling vient faire là-dedans, mais toi sûrement.

Bijou, Thomas Fersen

Paroles

Je viens frapper à la porte de ta vie de cloporte, c’est vrai. Tu n’aimes pas ça, je comprends. Je retourne dans ma grotte c’est plus sage.

J’ai un nombre indécent de CD de Thomas Fersen. Toujours la fin des années 90 (De Palmas aussi, j’adorais les textes tellement de mauvaise foi, ça me faisait rire).

C’est le diable.

Your Fine Petting Duck, Devendra Banhart

Paroles

C’est en retrouvant l’album de 2005,  Cripple Crow, que j’avais adoré, que j’ai décidé d’écouter le reste et d’acheter tous les CD qui me tombaient sous la main. A un moment j’en avais un dans la voiture, un autre dans la maison, Spotify tournait aussi. Au final, c’est presque mieux que Daft Punk avec lesquels j’ai quand même beaucoup tourné en rond dans ma vie. La partie allemande de la chanson me fait kiffer même si je ne comprends rien et serais bien incapable d’essayer de la chanter.

Cette dernière chanson de 2016 est également la première de la playlist 2017.