Pour ce rendez-vous du lundi, j'ai remis sur le devant du blog un article daté du 8 septembre 2016.

Retrouver et relire cet article aujourd'hui a une saveur particulière, parce que les exercices de gratitude dont je parlais continuent aujourd'hui à faire de l'effet, à me combler et à m'assurer que ma vie est une belle vie.

Quant au destinataire de l'exercice de gratitude-test ... comment dire, tout ceci est tellement improblable et surréaliste. Cela me fait penser que tous ces mots que nous ne sommes que quelques-uns à utiliser de manière sacrée, que nous choisissons parfois après beaucoup de réflexion, sont vivants. Plus le temps passe et plus j'en suis persuadée, la vie ne fait que le démontrer. Comme je le disais dans le post, tout le monde n'est pas apte à recevoir des remerciements. Mais quelle merveille quand la magie opère ! Qu'en penses-tu ?

C’était le rendez-vous du lundi d’Alice et Zaza

* * * * *

La gratitude, c’est quelque chose que je vois souvent passer sur les réseaux sociaux et à propos de la psychologie positive. C’est quelque chose que je n’imaginais pas faire jusqu’à récemment. Il y a le petit jeu de remercier chaque jour pour des choses positives qui sont arrivées dans la journée. Je n’y arrivais pas. Déjà parce que remercier pour des choses qui font partie de la vie normale … et bien, je trouve ça disproportionné. Ensuite parce que remercier c’est quelque chose d’oral et on s’adresse à une personne en particulier, un être humain, donc du coup, ça devient plus rare. Enfin, parce que je n’ai pas forcément les mots qu’il faut.

Bavarde comme je suis, ça doit faire rire, mais j’ai toujours l’impression de manquer de vocabulaire ou en tout cas de ne pas arriver à trouver le mot juste (tiens j’ai un dico sur ce thème, je devrais le ressortir).

IMG_2985pm

Dire merci, face à quelqu’un, c’est pas un truc facile, surtout que la personne en face, elle n’a rien fait pour recevoir des remerciements (par exemple, je ne lui ai pas demandé de me passer le sel).

Il se trouve que j’ai fait une rencontre assez étonnante il y a peu de temps (comme quoi tout arrive, à force de me confronter à moi-même et aux autres). Bref, quelqu’un dont la proximité a sensiblement modifié mon parcours de vie (oui, je sais, tu vas me dire que tu l’as senti, le lâcher prise depuis quelques temps, mais non, ça n’a rien à voir) et ma façon d’entrevoir de quoi mon futur serait fait, si j’assumais encore plus la personne que je suis et ce que je désire.

Une petite révolution à mon niveau, qui fait son chemin. Et comme beaucoup de choses dans la vie, le caractère furtif et volatil de cette rencontre lui a donné un goût particulier. Je souhaitais remercier cette personne d’avoir survolé un bout de mon ciel et m'avoir montré de quoi j’étais faite en quelque sorte.

J’aurais pu l’écrire sur une feuille, sur mon terrible journal. Ce n’est pas en ces termes que je m’exprime dedans. Il se trouve que bizarrement j’ai eu la possibilité de lui envoyer un message personnel après avoir fait place nette, ce qui m’a permis de faire un premier pas dans l’exercice de gratitude. Et de me diriger vers un deuxième pas ... mais il se trouve qu’en effet, comme vous l’imaginez vous-même, il n’est pas donné à tout le monde de recevoir ce genre de « cadeau », notamment les personnes qui ont du ressentiment, de l’agressivité et de la colère en elles – alors j’ai sauté ce deuxième pas, pour me retrouver sur la 3ème marche, un peu plus haut !

C'est un truc très bizarre, remercier quelqu'un pour juste être là (ou pas, ou plus). J’ai bien pesé chacun de mes mots et mon vocabulaire, il y a eu plusieurs brouillons. Il faut dire que j’arrive à écrire des phrases entières, ponctuées et construites, voire des paragraphes entiers par sms, un vrai challenge, un peu comme faire de l’escalade, pas toujours sûre d’arriver au bout.

A mon sens, il ne devait pas y avoir de réponse. Je n’ai même jamais imaginé que je pouvais recevoir une réponse agressive, comme une défense. Je n’attendais absolument pas de réponse, l’exercice étant tout à fait personnel (unilatéral comme on dit dans mon métier). Et pourtant, ça n’a pas été le cas. Ce que j’ai accueilli en retour a été pour moi tout à fait inattendu et très émouvant. Ce qui m’a permis de confirmer encore que j’étais sur le bon chemin et avec les bonnes personnes.

Le genre de chose qui donne envie de faire un exercice de gratitude par jour. Bon, ok, pas tous les jours, mais le 3ème que j’ai fait, dans des circonstances tout à fait différentes, était beaucoup plus spontané puisque j’avais moins d’appréhension et le retour fut également sympathique. En même temps, étant donné que j’apprends à m’exprimer plus librement et avec plus de justesse, cela commence à devenir moins terrorisant.

Alors aujourd’hui, je me suis dit que j’allais faire un nouvel exercice de gratitude, comme ça, en live, à l’attention d’une personne qui lit mon blog de temps en temps et qui ne croit absolument pas aux vertus de cet exercice.

Alors en effet, ça peut être différent si l’on est la personne qui remercie, ou celle qui reçoit les remerciements …

Personnellement, j’ai eu un remerciement très touchant récemment et je suis restée sans voix. C’est vrai, je n’ai pas su quoi dire. Ce que j’avais fait n’avait pas pour but d’en recevoir, mais finalement, dans notre vie quotidienne on entend très peu le mot « merci » (à part après avoir dit « passe-moi le sel »), donc forcément, ça touche.

Bon, alors, voici mon exercice de gratitude public, c’est parti – ne vous attendez pas à quelque chose d’extraordinaire, vu l’étroitesse de nos relations –

------------------------------

Je ne me souviens pas comment nous nous sommes rencontrés, ça doit faire un peu plus d’un an je crois, et certainement par le biais d’un autre blog, mais lequel ? Cela restera un mystère et aujourd’hui ce n’est pas très important parce que notre rencontre va rester encore, du moins je l’espère, quelque chose de vivant et de sincère, semaine après semaine. Grace à toi j’ai appris à m’exprimer sur un tas de trucs, doucement, par pallier, tout en trouvant toujours que ce que j’exprimais était insipide par rapport à la réalité de ce que je pouvais faire. Toutefois, semaine après semaine, je me sens de plus en plus apte à remplir la mission, à dire des choses, à en inventer (ho si peu ! non, c’est faux, j’invente rien, j’emballe parfois, mais ça se voit !). Ce questionnaire que l’on peut remplir en 5 minutes, parfois il me prend un peu plus de temps que ça. Ok, des fois j’ai rien à dire et même souvent j’ai du mal à trouver l’illustration musicale qui va bien, sans mettre toujours la même chose qui me trotte dans la tête… Sinon, pour le reste, j’essaie quand même de faire l’effort de me connecter au sujet. Car je considère cela non seulement comme un rendez-vous hebdomadaire ponctuel, mais aussi comme un début d’exercice d’écriture, comme ceux de mon journal, ramassis de conneries en tous genres mais qui tacle bien l’instant pendant lequel j’écris – sauf que là, je ne reviens jamais sur les vendredis passés, c’est un tort, j’aurais certainement les mêmes surprises que lorsque je feuillette mon journal –

Je te remercie donc de me permettre de communiquer de cette manière, avec toi et avec les lecteurs de passage et surtout avec la petite voix qui est en moi ^^.

Cela permet aussi de se rendre compte des grandes différences qui existent des deux côtés de l’Atlantique (pas seulement la météo ou les distances mais également la notion de nourriture et de culture – allez, faut bien rigoler un peu, fais pas la tête !). A vendredi donc.

------------------------------

Cet exercice fait partie de la pratique de ma liberté à travers la Wild Life. Tu peux me trouver ridicule ou naïve, mais c’est faux, tout ce que je dis est vrai, c’est juste que j’en prends conscience en l’exprimant. De quoi tu as peur ?

* * * * *

Des liens sur la gratitude :

http://www.prevention-sante.eu/psychologie/exercice-de-gratitude

http://nospensees.fr/semez-la-gratitude-et-vous-en-recolterez-les-fruits/

http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Comportement/Articles-et-Dossiers/Adoptez-la-gratitude-attitude